Renégocier son prêt immobilier Barclays

Renégocier son prêt immobilier Barclays

La renégociation de prêt immobilier suscite actuellement un intérêt majeur face à la baisse importante des taux d'intérêt sur le marché. Il s'agit d'une procédure menée par l'emprunteur auprès de son banquier pour que celui-ci veuille revoir à la baisse le taux appliqué sur son contrat de prêt. Par contre, même si la situation semble s'y prêter, une telle opération nécessite quelques réflexions avant de se lancer.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Pourquoi renégocier un prêt immobilier ?

Depuis l'année 2011, on a constaté une baisse conséquente des taux d'intérêt appliqués sur les prêts immobiliers. S'ils étaient aux alentours de 4,3 %, actuellement, les valeurs indiquées sur plusieurs offres tournent autour de 1,4 % pour les prêts sur 20 ans, et même moins pour les dossiers de qualité.

La renégociation de prêt immobilier comporte plusieurs avantages. Toutefois, il s'agit d'une option à laquelle la banque impose plusieurs conditions. Cela va de soi, car une révision à la baisse de ses marges ne la motive pas vraiment. Pour y parvenir, l'emprunteur peut faire jouer facilement la carte de la concurrence, en l'occurrence le rachat du crédit (opération qui consiste à effectuer un remboursement anticipé de son prêt immobilier par un établissement bancaire concurrent), lequel argument peut faire changer rapidement d'avis la banque et la convaincre de s'ouvrir à la voie de la renégociation.

Dans cette optique, le premier avantage de renégocier son prêt immobilier Barclays est celui de pouvoir négocier les frais bancaires liés à l'opération elle-même. Car, en effet, la réouverture du dossier bancaire de l'emprunteur induit des frais en lien avec la renégociation. De cette manière, on peut également se soustraire des démarches administratives sur la constitution de dossier, celles en lien avec la clôture de compte éventuelle ou celle de la mise à jour des prélèvements.

Par ailleurs, l'autre avantage de taille avec la renégociation de prêt concerne également l'assurance de prêt. Car les cotisations d'assurance ont tendance à augmenter au fur et à mesure que le contrat avance. Ainsi, l'emprunteur peut conserver en l'état les clauses de son assurance de prêt.

La renégociation de prêt est également indispensable dans certaines phases de la vie, notamment en cas de coup dur. En effet, pour éviter les incidents de paiement, la banque peut être plus indulgente en accordant des conditions plus abordables en diminuant le taux soumis au prêt ou en allongeant sa durée. Tous ces dispositifs permettant de faire des économies sur le long terme. À titre d'exemple, un prêt de 100.000 euros avec une durée de remboursement sur 20 ans soumis à un taux de 3 % correspond à une mensualité de 600 euros. Si le contrat est renégocié à 1,75 %, celle-ci sera ramenée à 530 euros, soit une économie mensuelle de 70 euros. Toutefois, si l'emprunteur obtient une révision à la baisse du taux d'emprunt, mais décide quand même de retenir le même montant des mensualités, il pourra ainsi raccourcir le délai de remboursement et réaliser, dans ce cas, une économie substantielle sur la durée.

Toutefois, si l'on décide de se lancer dans un processus de renégociation, il faut quand même considérer que cette opération n'est pas bénéfique dans certaines conditions.

Car renégocier son prêt immobilier engendre des frais. De ce fait, il faut faire quelques calculs rigoureux pour déterminer l'opportunité de la démarche. Pour cela, BoursedesCrédits, courtier financier, dispose d'un simulateur de renégociation de prêt qui peut faire les calculs pour l'emprunteur.

Ainsi, avant de se lancer dans une renégociation de prêt, il faut bien vérifier les situations relatives au montant du capital restant dû, le montant des mensualités sans frais d'assurance, le montant des mensualités soumis aux intérêts, et, enfin, le montant du capital dans la mensualité. Il faut alors que l'écart entre le taux d'origine et le taux actuel soit d'au moins un point pour que l'opération soit bénéfique pour l'emprunteur. Par ailleurs, l'opération de renégociation doit avoir lieu au moment opportun, c'est-à-dire quant le capital à rembourser est encore important, avec un montant au minimum de 50.000 euros. De préférence, une renégociation devrait intervenir entre le premier tiers et la première moitié de vie d'un prêt immobilier, lorsque la part des intérêts est plus importante dans les mensualités de remboursement.

Quelles sont les conséquences probables d'une renégociation de prêt immobilier ?

On parle ici de probabilité, car comme il s'agit d'une renégociation, les réaménagements sur le prêt sont uniquement du fait des ententes entre les parties. Une révision des conditions du contrat initial d'un prêt immobilier engendre des couts supplémentaires. Il peut s'agir de simples frais de dossier ou d'éventuelles pénalités. C'est pour réduire ces couts liés à l'opération qu'il est primordial pour l'emprunteur d'obtenir les meilleures conditions de réaménagement sur son prêt immobilier en cours. Dans ce cas, les seuls frais qui seront induits par la renégociation seront les pénalités de remboursement et les frais de dossier qui sont, toutefois, négociables. Au cas où la banque refuserait de renégocier les termes du contrat de prêt, un éventuel rachat de crédit va générer des frais pouvant atteindre jusqu'à 4,5 % de la totalité du prêt, incluant notamment les frais de dossier, frais de garantie et les pénalités de remboursement.

D'ailleurs, plus que pour renégocier son prêt immobilier Barclays, le rachat de crédit par un autre établissement bancaire engendre des frais. Toutefois, ils peuvent être supprimés par la banque en fonction de l'entente trouvée. Si toutefois la nouvelle banque décide de maintenir ces frais, ils peuvent l'être sous la forme d'un montant forfaitaire de 150 euros en général ou sous la forme d'un pourcentage sur le capital restant dû. Par ailleurs, les frais de garantie seront également révisés, comme il s'agit d'un nouveau contrat. Toutefois, ils peuvent aussi être supprimés par la banque ou être appliqués sous la forme d'un montant forfaitaire de 0,5 % sur le capital restant dû. Ils peuvent également l'être sous la forme d'hypothèque, de caution d'une tierce personne ou d'un nantissement de placement. Les pénalités de remboursement anticipé sont les plus chères en cas de rachat de crédit. En effet, elles peuvent représenter jusqu'à 3 % du capital restant dû. Pour rappel, les pénalités de remboursement sont supprimées si les opérations surviennent lors d'un changement de lieu de travail de l'emprunteur ou de son conjoint ou, éventuellement, après son décès ou suite à une cessation de son activité professionnelle pour une raison non volontaire. Toutefois, si l'emprunteur a trouvé une entente avec sa banque après une renégociation de prêt, les frais correspondants sont négociables sous la forme de simples avenants faisant suite à un réaménagement de contrat.

Renégocier son prêt immobilier chez Barclays, est-ce une bonne idée ?

Barclays est une banque qui permet de renégocier son prêt immobilier Barclays sous certaines conditions. La condition première pour qu'une telle opération aboutisse est de souscrire à d'autres produits que la banque propose. De cette façon, l'emprunteur pourra bénéficier de plusieurs avantages commerciaux que la banque peut lui proposer. Toutefois, comme il s'agit d'une opération de négociation, il ne faut pas hésiter à consulter les offres concurrentes qui peuvent proposer des offres plus intéressantes par rapport à celles de la banque. Il s'agit d'une option pour faire valoir ses arguments vis-à-vis de la banque. Pour cela, Bourse des Crédits dispose d'un outil de comparaison d'offres de rachat de crédit proposées par d'autres établissements sur son site internet.

Liens similaires :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans