Renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole

Renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole

Le Crédit Agricole accorde à ses clients la possibilité de renégocier leur prêt immobilier. Si celle-ci ne peut être accordée qu'à certaines catégories de clients, il s'agit toutefois d'une solution intéressante pour faire des économies. En effet, depuis deux ans, l'intérêt pour la renégociation de crédit est en train de s'affirmer par rapport aux autres solutions de réaménagement de contrat de prêt grâce à la baisse des taux sur le marché.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Comprendre la renégociation de crédit immobilier

La renégociation de crédit est une initiative visant à faire des économies sur son contrat de prêt immobilier en négociant avec la banque prêteuse un changement des conditions de remboursement. Elle porte surtout sur la baisse du taux d'intérêt initial, la durée de remboursement et la baisse des mensualités, qui, en toute logique, seront le résultat de la baisse du taux. Toutefois, renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole n'est pas une opération à laquelle la banque est obligée de s'engager. En effet, il s'agit, dans la plupart des cas d'une approche non formelle, hors du cadre du contrat, étant donné que la plupart des banques ne mentionnent pas spécifiquement cette possibilité dans le contrat. D'ailleurs, bon nombre de ces établissements bancaires excluent tout bonnement toute possibilité de renégociation pendant la vie du prêt. Le Crédit Agricole figure parmi celles qui entrouvrent la porte pour de possibles renégociations, mais les conditions pour obtenir un réaménagement des modalités de remboursement d'un prêt en cours sont les mêmes pour les banques prêteuses.

Du pont de vue technique, renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole est une initiative venant de l'emprunteur visant à négocier à la baisse son taux d'intérêt et/ou raccourcir la durée de remboursement. Selon l'appréciation de la banque sur la situation de l'emprunteur, celle-ci peut accepter ou refuser les propositions, ce qui est tout à fait dans son droit. Si la banque donne son accord pour un réaménagement des conditions de prêt, elle va émettre un avenant au contrat qui va spécifier le nouveau taux d'intérêt, le montant des mensualités et, éventuellement, une nouvelle durée de remboursement. Par contre, la banque peut accepter dans la plupart des cas à revoir le taux et le montant des mensualités, mais plus rarement la durée de remboursement. La raison en est que celle-ci est liée aux garanties du prêt, qui sont assez difficiles à réaménager.

La question peut se poser de savoir s'il est facile d'obtenir l'accord de la banque de revoir les conditions de prêt par une renégociation. La réponse la plus plausible serait négative. Les principales raisons qui l'expliquent viennent du fait que négocier à la baisse un taux de crédit qui inclut la marge bénéficiaire de la banque est assez difficile, ce qui est compréhensible de sa part, à moins que l'on ne présente un excellent profil client auquel la banque tient particulièrement. Par ailleurs, la somme octroyée à l'emprunteur est le plus souvent un emprunt contracté par la banque elle-même au taux élevé de l'époque. Ce qui fait que si elle accepte de diminuer le taux d'intérêt, elle risque d'accuser des pertes.

Une autre question peut concerner l'intérêt même d'une renégociation de prêt dans le contexte actuel. En effet, une telle opération n'est opportune que dans certaines conditions. Tout d'abord, la différence entre le taux initial d'emprunt et le taux actuel sur le marché doit être d'au moins un point. Ce qui actuellement est vérifié, car le recul des taux moyens pratiqués sur les offres de prêts va jusqu'à 1,89 % sur le marché. Le reste dépend de la situation du prêt lui-même. En effet, l'emprunteur ne peut espérer faire des économies que si le capital restant dû est supérieur à 50.000 euros et que la durée du prêt est encore assez longue pour amortir les frais engendrés par l'opération.

La renégociation de prêt immobilier est une démarche difficile à mener pour l'emprunteur, car la banque ne s'y est pas engagée par écrit. Par conséquent, il lui faut des arguments solides pour la convaincre de modifier les conditions de remboursement. Ainsi, avant de se lancer, il est mieux de consulter le simulateur de prêt du courtier Bourse des Crédits pour vérifier la pertinence de l'opération par rapport à la situation de son prêt immobilier en cours.

D'autres solutions en cas de refus de négociation de la part de la banque

Étant donné qu'une renégociation de prêt immobilier est une opération difficile à mener, d'autres solutions alternatives existent en cas de refus catégorique de la banque de réviser les conditions du prêt en cours. Il s'agit de la restructuration de crédit et du rachat de crédit.

La restructuration de crédit est adaptée aux personnes qui disposent de plusieurs prêts en cours au sein d'une même banque. La banque propose souvent ce genre de solution pour les clients qui éprouvent de la difficulté à rembourser les mensualités à cause de leur situation financière. Pour ce faire, la restructuration de crédit consiste à rassembler tous les crédits en cours en un seul. Ce qui fait que l'emprunteur n'aura qu'à rembourser un seul prêt avec des conditions de remboursement également solidarisées. Les principaux avantages de la restructuration de crédit concernent le bénéfice d'un nouveau taux d'emprunt ainsi qu'une nouvelle durée de remboursement.

Par ailleurs, pour les personnes qui veulent bénéficier de nouvelles conditions de prêt sans avoir réussi à convaincre la banque de renégocier, le rachat de crédit est la meilleure solution. Il s'agit de rembourser intégralement le prêt, d'une façon anticipée, par le biais d'un établissement bancaire concurrent qui va financer l'opération avant d'établir un nouveau contrat de prêt avec l'emprunteur. Le rachat de prêt immobilier peut concerner aussi bien un seul prêt que plusieurs que la nouvelle banque va regrouper.

Effectuer un rachat de crédit est assez facile. Il peut aussi contraindre la banque, d'une certaine façon, d'accepter de renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole. En effet, dans le cadre de cette opération, l'offre de rachat est toujours plus attractive que les conditions de remboursement de la banque prêteuse du moment. Si celle-ci ne veut pas perdre un client, elle va se sentir obligée de renégocier le prêt.

Toutefois, même si contrairement à la renégociation de prêt, le rachat de crédit est une procédure plutôt facile à réaliser, il engendre des frais qui doivent être pris en compte par l'emprunteur. Il s'agit des pénalités sur le remboursement anticipé (IRA), les intérêts supplémentaires éventuels ainsi que des frais divers concernant la constitution du nouveau dossier de prêt, ceux relatifs à la mainlevée d'hypothèque, de notaire et éventuellement de courtage. Par conséquent, pour s'assurer de la pertinence du rachat, il est conseillé de comparer les offres de rachat de crédit sur le site internet de Bourse des Crédits.

Renégocier son contrat avec le Crédit Agricole

Le Crédit Agricole accepte sous certaines conditions qu'un client puisse renégocier son prêt immobilier Crédit Agricole. En parlant de conditions, la banque peut accepter de négocier si le taux du moment permet l'éventualité d'un réaménagement des conditions de prêt, notamment avec un écart élevé entre le taux initial et le taux actuel sur le marché ou que le prêt soit supérieur à 50.000 euros. Pour cela, le Crédit Agricole recommande au client de consulter son conseiller bancaire pour discuter d'une éventuelle réouverture du dossier de prêt.

Toutefois, la banque rappelle que l'accord trouvé doit émaner des deux parties et que le client accepte le fait que l'opération engendre des frais supplémentaires. Il s'agit notamment de l'IRA qui peut correspondre à six mois d'intérêt ou un équivalent de 3 % du capital restant dû, les frais de dossier.

Liens similaires :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans