Renégocier son prêt immobilier Société Générale

Renégocier son prêt immobilier Société Générale

Les taux d'emprunts sont actuellement au plus bas. Par contre, pour ceux qui ont contracté un prêt immobilier dans les années 2010 ou 2011, le taux appliqué sur leur contrat est presque deux fois plus élevé et de plus en plus d'emprunteurs tentent de le renégocier à la baisse, ce qui n'est pas toujours gagné. Toutefois, d'autres solutions existent en cas de refus de la part de la banque.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Principes de base et conduite d'une renégociation de prêt immobilier

En principe, la possibilité d'une renégociation de taux d'emprunt n'est pas spécifiée dans un contrat de prêt. En effet, il s'agit d'une approche entre parties visant à trouver un nouvel accord sur l'emprunt.

Le principal objectif d'une renégociation de prêt immobilier est d'obtenir un abaissement de taux sur le prêt en cours. L'engouement pour cette solution s'est accéléré depuis que les taux bancaires n'ont cessé de dégringoler depuis quelques années, car jusque-là, le rachat de crédit était la meilleure solution pour faire des économies sur l'emprunt. En principe, la renégociation de crédit est une initiative de l'emprunteur, son but étant d'obtenir un avenant au contrat de prêt plutôt que la souscription d'un nouveau prêt. Cet avenant au contrat initial devrait spécifier de nouvelles conditions sur le taux, les mensualités et la durée du prêt. Toutefois, dans une procédure de renégociation de prêt, si la banque peut accorder un réaménagement du taux de base et du montant des mensualités, elle est beaucoup plus réticente à accorder une rallonge de la durée de remboursement. La raison est tout simplement technique. En effet, les garanties relatives au prêt sont liées à la durée du contrat, rendant très difficile ce genre d'opération, car il faudrait toutes les revoir.

Par ailleurs, une renégociation de prêt est une opération pour laquelle la banque garde un droit de refus, étant donné qu'il s'agit d'une procédure non spécifiée dans le contrat de prêt. Les raisons en sont multiples, et sont surtout d'ordre commercial et technique. Tout d'abord, le taux d'intérêt inclut la marge de la banque, ce qui est compréhensible de sa part, car une éventuelle réduction du taux impliquera également la baisse de cette marge. D'autre part, lors de l'octroi du prêt, la banque a emprunté la somme sur le marché à la valeur du taux de l'époque. Ce qui veut dire qu'en réduisant le taux, elle va procéder d'une certaine mesure à un financement à perte sur l'investissement immobilier de l'emprunteur. Dans ce contexte, il est évident pour l'emprunteur qu'il doit apporter de bons arguments pour réussir à renégocier son prêt immobilier Société Générale.

Alors, comment procéder ? Le principe de base est qu'il faut que l'emprunteur présente un excellent profil client. Pour ceux qui entrent dans cette catégorie, la banque fera de son mieux pour les retenir. Par ailleurs, on peut aussi faire jouer la carte de la concurrence pour influencer la décision de la banque à considérer favorablement la renégociation. Pour ce faire, l'emprunteur peut consulter les offres concurrentes, notamment celles qui proposent des offres de prêt intéressantes, susceptibles de procéder à un rachat de crédit. Ces offres peuvent être consultées sur le site internet du courtier Bourse des Crédits. Il peut ainsi renégocier son prêt immobilier Société Générale sur la base des résultats d'un comparatif. Par ailleurs, une renégociation de prêt est dans la plupart des cas entamée avec son conseiller bancaire. Si celui-ci refuse de renégocier, l'emprunteur peut demander directement une entrevue avec le responsable d'agence pour essayer de relancer les négociations. Dans certains cas, changer d'interlocuteur peut également aboutir à des résultats. Sinon, en cours de renégociation, la banque pourrait proposer à l'emprunteur de souscrire à d'autres produits qu'elle commercialise en échange d'un réaménagement des conditions du prêt en cours. Les accepter pourrait faire aboutir la renégociation. Toutefois, il faut bien vérifier les montants des différents frais induits de ces nouvelles souscriptions.

Renégociation ou rachat de crédit, quel option choisir ?

Renégocier son prêt immobilier Société Générale, bien que plus difficile à obtenir qu'un rachat de crédit, génère beaucoup moins de frais. En effet, seuls les frais de dossier sont prélevés si la procédure de renégociation aboutit. De ce fait, la banque ne peut demander à son client de s'acquitter de l'IRA (indemnités de remboursement anticipé) ou des frais de garantie. C'est d'autant plus plausible que la renégociation aboutit à un simple avenant au contrat, contrairement au rachat de crédit qui est une opération de remboursement anticipé du prêt en cours.

Par contre, les deux procédures présentent un même avantage pour l'emprunter, celui de pouvoir bénéficier d'un prêt avec des conditions plus avantageuses, c'est-à-dire un taux et des mensualités plus faibles. Toutefois, dans le cadre d'un rachat, c'est plutôt la nouvelle banque qui est gagnante, du fait qu'elle a réussi à augmenter le nombre de ses clients.

Par ailleurs, en termes de cout, les frais inhérents au rachat de crédit sont beaucoup plus importants. En effet, ils incluent l'IRA, qui équivaut à six mois d'intérêt sur le capital restant dû ou quelquefois à une somme correspondant à 3 % de celui-ci. À part cela, il engendre également d'autres frais supplémentaires portant sur les frais de dossier sur le nouveau contrat, de nouveaux frais de garantie, de mainlevée d'hypothèque ou de renouvellement de caution. Toutefois, certains de ces frais peuvent être inclus dans le nouveau contrat d'emprunt. En comparaison, les frais concernant une renégociation de prêt immobilier ne sont pas aussi importants. En effet, seuls les frais de dossier pour la constitution d'avenant sont pris en compte, et encore, ils sont négociables à la baisse ou à la suppression en fonction du profil de l'emprunteur.

En un seul coup d'oeil, la renégociation de prêt immobilier semble beaucoup plus avantageuse qu'un rachat de crédit, notamment en termes de coût. Il faut pourtant considérer qu'il s'agit d'une opération assez difficile à mener dont l'issue n'est pas connue d'avance, contrairement au rachat de crédit dont les démarches sont beaucoup plus claires.

Ainsi, choisir pour l'une ou pour l'autre de ces solutions dépend en grande partie de l'appréhension de chacun sur sa situation financière. Car si en général, les conditions de remboursement pour un nouveau crédit après rachat sont plus attractives, il se peut que la qualité de la prestation ou celle de la relation de l'emprunteur avec sa banque soient également à considérer dans une quelconque décision. Si le client est satisfait des services que lui procure sa banque, il peut orienter sa stratégie uniquement vers une renégociation. Sinon, il peut préférer le rachat de crédit qui a, au moins, l'avantage de mettre de la pression sur la banque si la procédure de renégociation n'aboutit pas.

Sur ce point, la banque Société Générale est un établissement qui n'exclut par la perspective de pouvoir renégocier son prêt immobilier Société Générale. Si renégocier un contrat en cours avec un taux plus élevé relève de la négociation entre les parties, la banque admet toutefois la possibilité de négocier la modulation de nouveaux prêts qu'ils soient à taux fixes ou à taux révisables durant leur vie. Ces options sont comprises dans les offres de prêts actuelles de la Société Générale. Ces possibilités de modulation peuvent porter sur les mensualités, le taux, les modalités de remboursement par paliers ou le report de remboursement. La Société Générale admet ces options pour toutes ses gammes de prêts immobiliers, que ce soit pour le prêt amortissable, les prêts réglementés de type PTZ, le PAS, le prêt conventionné, ou pour les prêts à fonctionnement spécifique comme le PEL ou le prêt 1 % employeur. Par ailleurs, la Société Générale est un établissement qui propose aussi des prestations de rachat de crédit.

Liens similaires :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X