Et si le Crédit Agricole devenait le premier assureur français ?

Hugo Eugene • 30 Mars 2016 • 15:38

Avec son nouveau plan stratégique à horizon 2019, le Crédit Agricole ambitionne de devenir le premier assureur de France en détrônant le bancassureur mutualiste AXA.

Et si le Crédit Agricole devenait le premier assureur français ?Le Crédit Agricole souhaite notamment développer son assurance auto et habitation

Le Crédit Agricole a dévoilé son nouveau plan stratégique. Intitulé "Ambition Stratégique 2020", il a pour ambition de faire de la banque verte le premier assureur français. Un titre qui serait aujourd'hui détenu par le bancassureur mutualiste AXA, compte tenu des résultats publiés pour 2015 dévoilés par Les Echos, son chiffre d'affaires s'élèverait à 25,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France.

Pour arriver à ses fins, le Crédit Agricole veut jouer sur tous les fronts. Selon une intervention de son directeur, Frédéric Thomas, devant l'Association nationale des journalistes de l'assurance ce vendredi, il vise la première place en assurance-vie. Le groupe prévoit ainsi une croissance de 10% de ses encours totaux entre 2015 et 2019, à 285 milliards d'euros.

Le bancassureur cherche donc à vendre plus d'unités de compte (UC). Ces supports lui sont intéressants et promettent aux épargnants un meilleur rendement sur le long terme que les fonds en euros. Il veut ainsi augmenter de cinq points la part d'UC dans ses encours d'ici à 2019, à 16%. Un objectif qui pourrait être atteint grâce à des synergies avec le gestionnaire d'actifs maison Amundi.

Développer les assurances auto et habitation

En ce qui concerne la prévoyance individuelle, le Crédit Agricole veut porter l'équipement de ses clients de 17% à 20% en 2020 en France et maintenir sa part de marché à 18%. Pour ce qui est de l'assurance emprunteur, le bancassureur parle alors de "changer d'échelle" en reprenant les flux nouveaux des contrats groupes vendus par les caisses régionales du Crédit Agricole par exemple.

Actuellement septième assureur auto dans l'Hexagone et numéro quatre en habitation, le deuxième acteur de ce marché veut gagner 1,5 point de part de marché sur ces secteurs. Il souhaite également augmenter son taux de pénétration de deux points en ce qui concerne les professionnels. D'autre part, il veut équiper quatre agriculteurs sur dix en assurances agricoles. Ils étaient 3 sur 10 en 2015.

>> Lire aussi : Freasy : le Crédit Agricole lance une offre mobile pour les jeunes

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info