Et s'il était bientôt possible de devenir propriétaire de son logement social ?

Jacques-Olivier Busi • 13 Juillet 2016 • 15:32

Une convention nationale entre le Ministère de la Ville et la Fédération nationale des coopératives de HLM prévoit la construction de 10.000 logements sociaux en France. Logements qui seront disponibles à l'achat pour encourager l'accès à la propriété des foyers modestes.

Et s'il était bientôt possible de devenir propriétaire de son logement social ?Les deux têtes d'affiche veulent mettre en place la construction de plus de 10.000 nouveaux logements sociaux d'ici 2026.

C'est une lueur d'espoir pour les ménages les plus modestes, qui ne pensaient jamais pouvoir accéder à la propriété. Le Ministre de la Ville Patrick Kanner et la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives de HLM Marie-Noëlle Lienemann ont signé une convention sous forme de promesse, ce mardi à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne).

Les deux têtes d'affiche veulent mettre en place la construction de plus de 10.000 nouveaux logements sociaux d'ici 2026. Ils seront construits au sein des quartiers prioritaires, dans toute la France, touchés par une grande pauvreté.

Ces logements construits dans les zones concernées par un objectif de rénovation urbaine devront être proposés en priorité à des foyers modestes (sous conditions d'un plafond de ressources) désireux d'acheter une résidence principale.

>> A lire également : Vie en HLM : une étude met à mal bon nombre de clichés

De 3.200 à 3.500 euros le mètre carré en Ile-de-France

Le Ministre de la Ville estime que les futurs acquéreurs bénéficient d'un véritable "alignement des astres historiques". Une métaphore pour démontrer la conjoncture avantageuse : une TVA réduite à 5,5%, le nouveau prêt à taux zéro et une prime de 5.000 à 10.000 euros par logement.

La solvabilité des acheteurs sera donc améliorée. Ainsi, pour l'achat d'un bien d'une valeur de 150.000 euros, le ménage bénéficiant d'une TVA réduite à 5,5%, économisera 22.000 euros sur son acquisition.

Au niveau des prix, ces 1.000 nouveaux logements seront disponibles entre 2.200 et 2.300 euros le mètre carré en province et autour de 3.200 à 3.500 euros le mètre carré en Ile-de-France. Pour Marie-Noëlle Lienemann, cette offre est faite pour "que ceux qui le souhaitent puissent rester vivre dans leur quartier grâce à l'accession".


Un achat sécurisé par des garanties en cas de problèmes

Pour les ménages modestes, devenir propriétaire pourrait représenter une opportunité mais aussi un risque pour l'avenir. En effet, des difficultés à rembourser son prêt ou une décote du bien peuvent constituer des inquiétudes, brisant le rêve de ces ménages.

C'est la raison pour laquelle la convention a prévu une garantie. Si un ménage n'a plus les moyens de vivre dans son logement et donc de rembourser son prêt, la coopérative locale de HLM s'engage à racheter son bien au même prix et à reloger les habitants. Cette garantie est valable les 15 années suivant l'achat. De même, une assurance-revente peut venir compenser une décote du bien pendant 10 ans.

>> A lire également : VIDEOS. HLM sur cour(t) : un autre regard sur le logement social

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info