Immobilier : la France, un marché attractif pour les étrangers

La Rédaction • 20 Juin 2019 • 17:23

BNP Paribas a publié son 11e observatoire BNP International Buyers, il révèle un investissement toujours plus important des étrangers en France.

Immobilier : la France, un marché attractif pour les étrangers

La France attire toujours autant. Plus qu'au niveau simplement touristique, il semblerait que de plus en plus d'étrangers se décident à investir dans l'Hexagone.

C'est en tout cas ce que révèle BNP International Buyers. Cette entité, spécialisée dans l'accompagnement des non-résidents réalisant une opération immobilière en France, a publié la 11e édition de son observatoire du marché des acquéreurs immobiliers en France.

Le marché représenterait aujourd'hui plus de 17.7 milliards d'euros.

Le marché des acquéreurs étrangers de biens en France a progressé en 2018

L'étude révèle ainsi que le marché des acquéreurs étrangers de biens en France a encore progressé en 2018 (+6%), notamment pour les étrangers résidents (+8%).

 

Une hausse particulièrement notable en Île-de-France (+9%) où 30% des étrangers ont investi. Même si elle connaît une hausse moins importante, la province n'est pourtant pas en reste puisqu'elle connaît elle-aussi une hausse des investissements de l'ordre de 5%. D'ailleurs, 27% de ces acquéreurs ne sont pas résidents sur le sol français.

Les acquéreurs non-résidents sont, par ailleurs, eux-aussi en légère hausse (+0.4%) alors que le montant moyen des acquisitions est lui-aussi en baisse.

Les Britanniques principaux acquéreurs non-résidents

Autre enseignement, le Brexit ne semble pas avoir refroidit les investisseurs britanniques. Aujourd'hui encore, ils sont les étrangers qui investissent le plus en France.

Leur présence augmente de 5% par rapport à 2017 pour atteindre un total de 27% parmi les nationalités étrangères les mieux représentées chez les acquéreurs non-résidents (leur pic avait été atteint en 2015 avec 34%). Leur progression a même atteint 77% à Paris intra-muros avec un montant moyen élevé des transactions à 881 K€.

Ils sont suivis par les Belges (19%) alors que les Allemands complètent le podium. Les Américains sont les premiers investisseurs non-européens en France. Même s'ils sont un peu moins nombreux à se lancer dans l'achat d'un bien immobilier sur le territoire, ils continuent cependant à investir à Paris Intra-Muros (+16% par rapport à 2017) pour un budget moyen de 802 K€.

Les pays scandinaves - Norvège (612K€), Suède (501K€), Danemark (479K€) - composent le tiercé de tête des nationalités où le montant moyen des transactions enregistrées est le plus élevé, devant la Chine (453K€), les États-Unis (415K€) et la Russie (377K€).

À noter également que les expatriés français continuent d'acheter en France. Malgré un léger recul, le marché des Français non-résidents investissant dans leur pays natal représente toujours pas moins de 3 milliards d'euros.

Certaines régions sont particulièrement attractives

Même si le marché est globalement à la hausse, certaines régions s'avèrent beaucoup plus dynamiques que d'autres. Ainsi, les prix globalement en baisse en Île-de-France permettent une augmentation du nombre d'investissement. Le marché y enregistre un boom de 15%. Elle reste la région la plus plébiscitée par les étrangers non-résidents.

D'autres régions particulièrement propices au tourisme sont également toujours à la mode. C'est le cas notamment de la région Sud (Provence-Alpes-Côte d'Azur), qui se stabilise à un niveau élevé de transactions malgré une légère baisse (-1%).

Les Belges sont, par exemple, omniprésents dans le Var (28%), suivis par les Allemands (18%) et les Néerlandais (11%).

Les régions proches des pistes de ski ont également le vent en poupe comme la région Auvergne-Rhône Alpes qui pointe à la seconde place.

À contrario, des régions comme les Hauts-de-France, l'Occitanie et la Normandie ne font pas ou plus rêver les étrangers.

>> À lire également

Expatriés : nos conseils pour obtenir un prêt immobilier

Logement étudiant : dans quelles villes faut-il louer ou investir ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info