Immobilier : les Français restent optimistes malgré le confinement

Luigi Delmet • 21 Avril 2020 • 16:42

La crise du Covid-19 aura-t-elle raison des projets immobiliers des ménages ? Une étude s'est penchée sur la question et révèle que l'arrêt temporaire de l'activité ne semble pas compromettre les futures acquisitions.

Immobilier : les Français restent optimistes malgré le confinementLes Français restent optimistes malgré l'impact des mesures de confinement sur l'économie - © Ralph Kayden

Alors qu'une très large partie de la population vit au rythme du chômage partiel et subit la baisse de revenus qui l'accompagne, une enquête, réalisée par SeLoger et l'Observatoire du Moral Immobilier, apporte un vent d'espoir à un marché atone.

Les Français majoritairement optimistes

Que ce soit pour la vente ou pour l'acquisition d'un bien immobilier, la plupart des personnes interrogées à l'occasion de ce sondage (7 sur 10) pensent pouvoir concrétiser leur projet dans les six prochains mois. Néanmoins, 13 % des sondés envisagent de reporter à 2021 leur transaction immobilière, mais dans le même temps, une personne sur deux souhaite reprendre, dès la levée du confinement, leur processus d'acquisition ou de vente.

L'étude montre en effet que, loin d'interrompre les projets de chacun, cette période inédite aura plutôt eu tendance à reporter de quelques semaines les opérations prévues. Ainsi, 39 % des personnes interrogées déclarent connaître un retard dans leurs démarches, 37 % remettent à plus tard leur projet, tandis que seulement 2 % l'annulent.

La confiance en son pouvoir d'achat à la source de l'optimiste

Si les Français restent tant optimistes, c'est avant tout grâce à la confiance qu'ils portent vis-à-vis de la conservation de leur situation financière. L'enquête nous apprend qu'une personne sur deux estime que la crise n'aura aucun impact sur son pouvoir d'achat. 55 % de ceux qui ont répondu au sondage tablent même sur une baisse des prix de l'immobilier dans les temps à venir.

En revanche, quasiment la même proportion (50 %) anticipe une augmentation progressive des taux d'emprunt. 40 % des porteurs de projets craignent même de voir, dans un futur proche, un durcissement des conditions d'octroi des crédits immobiliers. Nous sommes, peut-être, dans les dernières semaines où il sera possible, avant longtemps, de contracter facilement un emprunt immobilier à faible taux.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info