[ÉTUDE] Quel profil pour les nouveaux emprunteurs en Île-de-France ?

Mickaël Touré • 28 Août 2019 • 17:34

Le Crédit Agricole d'Île-de-France et le Crédit Agricole Brie Picardie dévoilent, ce mercredi, une étude sur le profil des nouveaux emprunteurs. Elle s'intéresse au budget et aux choix géographiques des Franciliens lors de l'acquisition d'un bien immobilier.

[ÉTUDE] Quel profil pour les nouveaux emprunteurs en Île-de-France ?

À quoi ressemble l'emprunteur type en Île-de-France en 2019 ? C'est à cette question qu'ont tenté de répondre le Crédit Agricole d'Ile-de-France et le Crédit Agricole Brie Picardie lors d'une étude parue ce mercredi.

Alors que le taux immobilier 2019 est particulièrement propice à la négociation d'un crédit immobilier au meilleur taux, l'étude se base sur 15 000 prêts accordés au 1er semestre 2019 par le Crédit Agricole d'Île-de-France et le Crédit Agricole Brie Picardie.

Des primo-accédants qui privilégient la périphérie

Premier enseignement de l'étude, le primo-accédant francilien est jeune puisqu'il a en moyenne 33 ans. Rien de plus normal puisque cet âge correspond peu ou proue à celui auquel l'on commence à concrétiser ses premiers projets. En moyenne, l'emprunt s'élève à 284 000 € sur une période de 273 mois. Soit un peu plus de 20 ans.

 

Source : étude Crédit Agricole d'Ile-de-France et le Crédit Agricole Brie Picardie/ Août 2019

Ces acquéreurs représentent 57 % des acheteurs et privilégient surtout les biens anciens situés en périphérie, c'est-à-dire aux portes de Paris. En effet, ils ne sont que 15 % à investir dans Paris intra-muros.

Les secundo-accédants misent sur la qualité de vie

La donne est légèrement différente lorsque l'on s'intéresse aux secundo-accédants. Assez logiquement, ils sont un peu plus âgés, 40 ans en moyenne. Ils empruntent également des montants plus importants, à hauteur de 470 000 € en moyenne sur une durée également moins longue de 220 mois, soit environ 18 ans.

Source : étude Crédit Agricole d'Ile-de-France et le Crédit Agricole Brie Picardie/ Août 2019

Enfin, géographiquement parlant, ils favorisent en priorité la qualité de vie dans des localités tranquilles, mais qui restent à une distance raisonnable de Paris. D'ailleurs, les moyens de transport, les espaces verts et les établissements scolaires sont désignés comme étant leurs critères prioritaires.

Concrètement, les Hauts-de-Seine, les Yvelines et l'Essonne sont les trois départements d'Île-de-France les plus plébiscités.  

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info