Immobilier : des prix rédhibitoires poussent les acheteurs à s'éloigner des villes

Mickaël Touré • 28 Août 2019 • 15:45

Selon l'analyse de Drimki, site spécialisé dans l'estimation immobilière en France, les ménages possédant un salaire médian doivent de plus en plus s'éloigner des centres-villes pour espérer trouver un bien qui leur convient.

Immobilier : des prix rédhibitoires poussent les acheteurs à s'éloigner des villes

Malgré l'environnement immobilier actuel, particulièrement favorable, pas toujours facile de trouver son bonheur lorsque l'on recherche un bien. D'autant que la baisse du taux immobilier s'accompagne également d'une forte hausse des prix. 

Drimki, site spécialisé dans l'estimation immobilière en France, a ainsi pu constater un éloignement de certains ménages vis-à-vis du centre-ville des plus grandes métropoles françaises.

Pour cela, Drimki s'appuie sur les données fournies par l'INSEE et les données du ministère de l'Économie et des Finances. En partant du revenu médian des ménages ville par ville et d'une surface de 75m², on remarque qu'il est difficile pour certains ménages de trouver un bien intéressant en centre-ville. 

Des villes inaccessibles pour les ménages locaux aux revenus médians

Dans les faits, 5 des plus grandes métropoles françaises deviennent de plus en plus inaccessibles aux ménages locaux possédant des revenus médians. Il s'agit de Paris, Bordeaux, Lyon, Nice et Lille. La faute à des loyers toujours plus élevés et au prix du  qui ne cessent d'augmenter. Notamment dans la capitale. 

À l'inverse, le constat est moins sévère dans des villes comme Marseille, Rennes, Toulouse, Nantes et Montpellier, où il demeure possible d'acquérir 75m² en centre-ville avec un revenu médian. 

Des ménages obligés de s'excentrer

Face à ces difficultés, les ménages sont donc condamnés à s'excentrer pour trouver un bien de 75m² pouvant rentrer dans leur budget : 

 À Paris, il faudra, par exemple, s'éloigner de 7 à 10 km minimum pour trouver un tel bien. Cela correspond à des villes comme Aubervilliers, Villejuif, Vitry sur Seine ou Saint-Denis. Soit des trajets de 20 à 50 minutes en transport en commun. 

 À Lyon, il faudra consentir à un éloignement entre 4 à 5 km minimum. C'est-à-dire à des villes comme Villeurbanne ou Caluire-et-Cuire. Ce qui représente environ 10 à 35 minutes de trajet pour atteindre le centre-ville. 

 À Lille, un salaire médian permet l'acquisition d'un bien entre 82 et 102 m² dans des villes situées entre 3 et 4 km, c'est-à-dire dans des villes comme Ronchin, Faches-Thumesnil, Mons en Baroeul, Saint-André-lez-Lille. 

 À Nice, il faudra consentir à un éloignement de 7 à 18 km du centre-ville pour acquérir un bien allant de 76 à 85 m². Les communes comme La Trinité, Drap ou encore Carros sont celles qui offrent le meilleur rapport prix/distance.

 Enfin, à Bordeaux, il faudra davantage penser à des villes comme BèglesFloirac et Cenon qui se situent environ à 5 km du centre-ville et qui permettent d'acquérir des biens allant de 75 à 96m².

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info