Assurance de prêt immobilier : le cas des journalistes

Assurance de prêt immobilier : le cas des journalistes

Dans le cadre d'un prêt immobilier, la banque exige systématiquement la souscription à une assurance emprunteur pour accepter le financement. Elle propose de souscrire à son assurance de groupe, mais le candidat à l'emprunt reste libre de contracter son assurance emprunteur auprès de la compagnie d'assurance de son choix. Afin de fixer les conditions de couvertures, chaque assureur prend en compte le profil individuel de l'emprunteur. Il se base sur certains éléments comme la santé, la profession ou les loisirs de l'emprunteur. Le métier exercé par l'emprunteur figure donc parmi les points retenus. Pourtant, les sociétés d'assurances considèrent certains métiers comme étant des métiers à risque et ces professionnels ont du mal à remplir les conditions de souscription à une assurance emprunteur, malgré la mise en place de la délégation d'assurance.

Ce guide s'adresse aux journalistes afin de faciliter leurs étapes de souscription à une assurance de prêt immobilier.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Généralités sur l'assurance de prêt

La banque prête de l'argent afin de réaliser des profits. Avant d'accorder un quelconque prêt donc, elle doit s'assurer de recevoir la contrepartie de son financement, mais aussi du remboursement de la somme d'argent qu'elle prête. L'assurance emprunteur répond parfaitement à cette exigence. En effet, l'assureur prend la place de l'emprunteur en cas de sinistre prévu au contrat, car l'assurance de prêt garantit à la banque le remboursement du capital emprunté et des intérêts du prêt. Cette assurance rassure également l'emprunteur. En effet, en cas d'impossibilité pour lui de mener à son terme le remboursement du prêt pour des sinistres prévus au contrat, il garde son bien. Les événements ouvrant droit à la couverture d'assurance changent en fonction du contrat négocié. Un contrat d'assurance emprunteur comprend obligatoirement une garantie décès et une garantie perte totale et irréversible d'autonomie, PTIA. Lorsque le projet consiste en une acquisition résidentielle, le contrat d'assurance doit impérativement inclure une garantie invalidité permanente et totale, IPT et une garantie invalidité permanente et partielle, IPP. L'assureur peut également incorporer des garanties facultatives, en fonction des exigences de la banque ou de la volonté propre de l'emprunteur. Il s'agit des garanties perte d'emploi et incapacité temporaire de travail.

Le coût de cette assurance emprunteur augmente au fur et à mesure de l'augmentation du nombre de garanties souscrites, mais il varie entre 25 à 40 % du coût total du crédit immobilier. Le pourcentage le plus élevé correspond le plus souvent à l'offre de groupe proposé par la banque prêteuse. Le pourcentage le moins élevé est quant à lui issu de la mise en oeuvre de la délégation d'assurance.

Avant la mise en application de la délégation d'assurance en 2010, un emprunteur devait souscrire systématiquement l'assurance de groupe proposé par la banque prêteuse. Depuis 2010, avec l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, le demandeur de financement peut choisir librement son assureur, en contrat groupe ou en externe. Cette faculté s'arrête avec la signature du contrat de prêt. Un autre dispositif législatif a pris naissance en 2014 pour élargir l'application de la loi Lagarde dans le temps. La loi Hamon donne la possibilité de changer de contrat d'assurance emprunteur gratuitement dans les douze premiers mois suivants la conclusion du contrat de prêt. La loi Sapin II continue dans cette voie et permet de changer d'assurance emprunteur à chaque date d'anniversaire du contrat de prêt. Ce dispositif avantageux s'applique dès le 1er janvier 2018. Pour toutes ces assurances, qu'elles soient souscrites au moment de la conclusion du prêt ou en cours de prêt, le contrat doit contenir les garanties minimums exigées par la banque. Une fois ces garanties remplies, l'établissement de prêt ne peut pas refuser le recours à une assurance de prêt externe sous peine de sanction. S'il trouve par contre que les conditions ne sont pas remplies, il doit motiver correctement sa décision.

Dans tous les cas, pour chaque souscription à une assurance de prêt, le candidat à l'emprunt doit compléter un certain nombre de questionnaires comme le questionnaire métier. Les éléments portés sur cette fiche vont permettre à l'assureur de fixer les conditions de couverture de l'assurance en fonction des risques détectés.

Comprendre le métier de journaliste

Le métier de journaliste consiste à transmettre une information compréhensible sur divers sujets à divers publics. Ces publics peuvent être des lecteurs, des téléspectateurs, des auditeurs ou des internautes entre autres. Afin de pouvoir préparer un article, le journaliste doit recueillir les informations. Il doit dans ce cas se déplacer fréquemment, sur le territoire national ou à l'étranger, y compris sur les zones de conflits armés, sur des zones d'attentats ou encore sur des zones d'accidents ou de catastrophes. Cela nécessite une bonne condition physique et psychologique. En effet, le choc de vivre plusieurs événements dramatiques peut entraîner un état de stress. En plus, le besoin de réactivité dans le métier et le respect d'une information pertinente et fiable affecte la personne du journaliste. Il peut également s'exposer à des intimidations avec violence physique ou verbale ou à diverses manipulations aux fins de biaiser, de travestir ou de cacher une information.

Le rythme de travail axé généralement sur l'urgence et la continuité rend la tâche du journaliste difficile.

Ces cas entrent parmi les nombreux risques du métier. Pour toutes ces raisons, les organismes d'assurances classent le métier de journaliste dans la catégorie des métiers à risque. Après évaluation du profil personnel du candidat à l'emprunt, si la qualification de risque est retenue, le dossier se voit généralement appliquer une surprime dans la couverture d'assurance.

Comment souscrire une assurance de prêt immobilier en étant journaliste ?

Le métier de journaliste présente plusieurs types de risques. Ainsi, la majorité des assureurs classent cette profession dans la catégorie des métiers à risques. Afin de recueillir toutes les informations permettant d'évaluer le risque lié au profil de l'emprunteur, la société d'assurance demande de remplir un questionnaire métier. Cette fiche diffère en fonction de l'établissement d'assurance, mais les questions portent généralement sur la spécificité du métier et ses conditions d'exercice. Elles peuvent concerner le lieu d'exercice du métier, les moyens de transport utilisés et les éventuelles agressions déjà subies.

En fonction des réponses données, l'assureur fixe les conditions d'assurance. Sa décision peut être multiple. Il est possible d'obtenir une couverture normale pour laquelle, le contrat ne prévoit aucune exclusion de garantie et aucun paiement de surprime. Il peut également accorder un contrat avec une couverture intégrale des risques liés au métier, mais majorer le tarif d'une surprime concernant les garanties sur le métier de journaliste. Un autre cas de figure propose un contrat sans garantie sur les risques du métier. Enfin, un refus de couverture est aussi envisageable. Afin de trouver la meilleure offre correspondant à son profil et à ses attentes, le mieux est de comparer les offres de plusieurs compagnies d'assurances.

Trouver la meilleure assurance de prêt immobilier avec BoursedesCrédits

BoursedesCrédits propose sur son site, un comparateur d'offres d'assurance de prêt. Cet outil s'utilise très facilement, car il suffit de quelques clics pour obtenir un résultat. Vous pouvez d'ailleurs spécifier la particularité de vos recherches, comme dans le cas d'un candidat à l'emprunt exerçant le métier de journaliste. BoursedesCrédits offre l'accompagnement d'un conseiller spécialisé qui vous aidera dès la recherche de l'offre d'assurance emprunteur la plus adaptée à votre profil jusqu'à la conclusion du contrat définitif. Il négociera l'offre aux meilleurs tarifs avec les garanties nécessaires.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X