Assurance de prêt immobilier : le cas des Ouvriers du bâtiment

Assurance de prêt immobilier : le cas des Ouvriers du bâtiment

L'assurance de prêt immobilier n'est pas, à proprement parler, obligatoire. Seulement, il est rare de trouver des établissements de prêt acceptant d'accorder un prêt sans cette assurance. En effet, elle constitue un gage pour la restitution de la somme d'argent alloué à l'emprunteur pour la réalisation de son projet. Certains candidats à l'emprunt présentent un profil particulier soit au niveau de leur santé, soit au niveau de l'activité de loisir qu'ils pratiquent ou encore dans l'exercice de leur profession. Sur ce dernier point, il est communément admis que certains métiers sont plus risqués par rapport aux autres. L'emprunteur exerçant un métier à risque se heurte ainsi dans la majorité des cas à une difficulté pour trouver un assureur. Le métier d'ouvrier dans le bâtiment entre dans cette catégorie. La délégation d'assurance permet de surmonter cette difficulté, cependant la personne exerçant une activité professionnelle à risque a toujours des difficultés à trouver un contrat d'assurance. Ce guide va vous faciliter la tâche pour la souscription à une assurance de prêt immobilier si vous exercez le métier d'ouvrier dans le bâtiment.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Généralités sur l'assurance de prêt immobilier

Pour obtenir un prêt, le candidat à l'emprunt doit souscrire un contrat d'assurance emprunteur. Cette étape est essentielle, car l'assurance apporte une garantie pour la restitution de la somme d'argent accordée pour la réalisation du projet immobilier. Mais cette assurance ne sert pas uniquement la cause de la banque prêteuse. L'emprunteur et ses héritiers tirent également profit de cette souscription. En effet, même en cas de réalisation d'un événement qui entraîne une incapacité de remboursement du capital emprunté, il se trouve à l'abri. L'assureur prend sa place pour la restitution du capital restant dû et il se trouve entièrement à l'abri d'une éventuelle saisie du bien.

Le nombre de garanties requis par l'établissement de prêt varie d'un établissement à l'autre. Par contre, il existe des garanties standard le plus souvent comprises dans une assurance de prêt immobilier. La garantie décès et la garantie perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) sont les garanties de base, indispensables. En fonction du projet, incluant ou non un achat résidentiel, d'autres garanties comme la garantie invalidité permanente totale (IPT) et la garantie arrêt de travail (ITT) dotée éventuellement d'une franchise, sont également nécessaires. D'autres garanties comme la garantie invalidité permanente partielle (IPP) en complément de la garantie (IPT) et la garantie perte d'emploi existent également, mais sont facultatives. Souscrire ces garanties dépend donc de la volonté de l'emprunteur ou de la demande particulière de l'établissement de prêt.

La couverture du prêt est plus importante suivant le nombre de garanties souscrites, mais le coût est également plus élevé. Une assurance crédit peut représenter jusqu'à 40 % du coût total du crédit. Le pourcentage le plus élevé correspond le plus souvent au prix de l'assurance proposé par la banque prêteuse, autrement dit l'assurance de groupe. Heureusement pour l'emprunteur, il peut depuis 2010 recourir à une assurance externe pour couvrir son prêt.

Avant l'entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010, un emprunteur était dans l'obligation de souscrire à l'assurance de groupe pour se voir accorder le financement de son projet immobilier par la banque. L'intervention de cette loi permet de déléguer son assurance crédit auprès d'une compagnie d'assurance indépendante. Cela dit, l'emprunteur a le choix entre souscrire à l'assurance de groupe ou une assurance externe. Cette disposition de la loi Lagarde prend fin à la signature du contrat de prêt. Puis, la loi Hamon intervient 4 ans plus tard et permet le changement d'assurance même en cours de prêt. Ce changement est possible et gratuit dans les douze premiers mois du prêt. Une nouvelle réglementation est apparue en 2017 avec la loi Sapin II. Elle donne la possibilité de changer annuellement son contrat d'assurance à la date d'échéance annuelle du contrat de prêt. Cela sera possible à partir du 1er janvier 2018.

Quoi qu'il en soit, le nombre de garanties exigées par la banque prêteuse avec leurs étendues doit toujours être respecté malgré le changement d'assurance.

Il est aussi important de souligner qu'il est indispensable de remplir une fiche métier à chaque souscription d'une nouvelle assurance. Cette procédure reste la même que la délégation d'assurance soit choisie avant la signature du prêt ou au cours du prêt. L'assureur se fonde en effet sur les réponses apportées au questionnaire pour déterminer le niveau de risque lié au dossier. Une fois ce niveau connu, l'assureur peut fixer les conditions de couverture. Il peut accorder un tarif normal pour un ouvrier du bâtiment exerçant son activité sans grand risque, mais peut également appliquer une majoration de tarif en fonction du risque présenté par le profil. La décision de l'assureur peut également être l'exclusion de certaines garanties liées à l'exercice du métier. Dans de rares cas, le refus de souscription est également possible.

Comprendre le métier d'ouvrier du bâtiment

L'ouvrier du bâtiment est un travailleur sur chantier. Son métier est majoritairement manuel et consiste la plupart du temps en un travail physique. Maçonnerie, charpente métallique, coffrage ou peinture sont des activités exercées par l'ouvrier du bâtiment. La qualification dépend uniquement des compétences techniques. Dans son activité, l'ouvrier dans le bâtiment s'expose au port de lourdes charges, à la poussière et au bruit, mais également à des matières dangereuses comme l'amiante par exemple. Il peut se mettre dans des positions inconfortables ou travailler en hauteur.

Pour toutes ces raisons, les assureurs et les organismes de prêt catégorisent le métier d'ouvrier dans le bâtiment parmi les métiers à risques aggravés. Ce classement entraîne généralement la majoration du coût d'assurance ou l'exclusion de certaines garanties. Le refus de couverture est également possible, mais plus rare. Dans tous les cas, les conditions de couverture, avec application du tarif normal ou avec surprime dépendent du risque lié au métier du souscripteur.

Comment souscrire une assurance de prêt immobilier en tant qu'ouvrier du bâtiment ?

Le métier exercé impacte sur le coût d'une assurance de prêt, car certains métiers sont plus exposés à un risque d'accident que d'autres. Pour déterminer le niveau de risque de l'exercice d'un métier spécifique, l'assureur demande de remplir un questionnaire métier avec la demande d'adhésion auprès de la société d'assurance. Le questionnaire est différent en fonction de l'établissement d'assurance auprès duquel le candidat à l'emprunt souhaite souscrire, mais généralement il demande quelle est la spécificité du métier comme le transport de charges lourdes ou l'exposition à des matières dangereuses entre autres. Les renseignements apportés servent de base à l'organisme d'assurance pour fixer les conditions de l'assurance de prêt immobilier.

Trouver la meilleure assurance de prêt immobilier avec BoursedesCrédits

Le prix de l'assurance crédit peut gonfler considérablement le coût du crédit, car il peut représenter de 25 à 40 % du montant total du crédit. Réduire le pourcentage de l'assurance amène donc à réduire le coût du crédit. BoursedesCrédits vous aide à atteindre cet objectif dans les meilleures conditions. Même avec un profil particulier, notamment avec une profession classée à risque comme le métier d'ouvrier du bâtiment, vous êtes assuré de trouver avec l'aide du courtier, le meilleur tarif. Sur son site BoursedesCrédits, il met librement à la disposition de tous, un comparateur d'assurances gratuit. Cet outil facile d'utilisation est très pratique, car il suffit d'entrer quelques informations sur le logiciel pour obtenir l'offre le plus adaptée à un profil donné. En plus, un conseiller dédié accompagne au besoin l'emprunteur jusqu'à la conclusion totale du contrat.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X