Contrat d'animation

Lorsqu'une entreprise veut faire de la promotion, elle engage une animatrice ou un animateur, qui vantera les produits concernés dans un grand magasin, le plus souvent en parlant dans un micro.

Dans le monde financier, cette idée a été reprise pour animer des produits dont le cours est atone, ou qui sont peu échangés. Deux partenaires, une entreprise cotée et une banque (market maker, faiseur de marché), passent un contrat d'animation.

La banque s'engage, moyennant commissions, à acheter et revendre des actions de l'entreprise, dans une proportion de 3 à 5 % des transactions. Et ce, à chaque séance. Elle utilise ses fonds propres, ou les actions de l'entreprise. L'objectif est d'augmentation la visibilité et la liquidité d'un titre, notamment lors d'une introduction en Bourse.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobiliers

 

 

 

 

Notre fil d'info