Prime de contrôle

Lorsqu'un investisseur (ou un groupe d'investisseurs) souhaite acquérir une minorité de blocage, ou la majorité des droits de vote d'une entreprise, par exemple lors d'une OPA, il est amené à payer un surcoût pour les actions, appelé prime de contrôle.

Le contrôle permettra à cet investisseur d'avoir un siège au conseil d'administration, et de décider de la stratégie de l'entreprise. Il en deviendra l'actionnaire de référence, ou le gestionnaire de fait. Cette prime de contrôle correspond généralement au versement d'un supplément de 20 à 30 % par rapport à la cotation.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info