Combien emprunter ?

Le choix du montant à emprunter revient toujours avant d'élaborer le plan de financement d'un achat immobilier ou d'un projet personnel. Comment déterminer le montant à emprunter dans ce cas ?

La problématique de la capacité d'endettement

Lors de l'élaboration d'un plan de financement pour un achat immobilier ou pour un achat de voiture, la première question qui se pose est toujours : combien emprunter ? Il ne s'agit pas alors de savoir quelle partie de l'opération financer avec un crédit immobilier ou un crédit à la consommation. L'idéal serait dans ce cas de trouver un établissement de crédit prêt à couvrir la totalité de l'opération et de proposer un crédit à un taux avantageux.

La question cherche surtout à déterminer combien l'emprunteur est en mesure d'emprunter, en se basant sur différents critères financiers, dont ses revenus, ses dettes et sa situation personnelle ou familiale. Le but de cette interrogation consiste donc à évaluer la capacité d'endettement de l'emprunteur pour son projet immobilier ou personnel.

Ces facteurs qui influent sur la capacité d'endettement

La capacité d'endettement est étroitement liée au taux d'endettement de l'emprunteur avant et après la souscription du crédit. Les banques ont pour principe d'accepter un financement immobilier ou un financement particulier si le taux d'endettement de l'emprunteur ne dépasse pas 33 % du montant de ses revenus annuels divisé par 12. Autrement dit, le taux d'endettement maximal accepté en règle générale par les banques s'élève à environ un tiers des revenus mensuels d'un salarié. La valeur de 33 % n'est pas pour autant fixe.

Les établissements de crédit se montrent plus flexibles sur la question et acceptent parfois d'élever ou de diminuer ce plafond en fonction du montant des revenus de l'emprunteur, de la composition de son ménage, de la nature des revenus et de la durée du prêt. Un organisme de crédit peut être ainsi amené à accorder un crédit immobilier ou un prêt à la consommation à un emprunteur, même si le financement augmente son taux d'endettement au-delà du plafond de 33 % si sa situation professionnelle paraît particulièrement stable ou s'il présente des garanties importantes.

A l'inverse, une banque pourrait opter pour la prudence dans le cas d'un financement à destination d'un emprunteur bénéficiant de revenus variables dans le temps, sans possibilités d'évolution dans le futur.

Sur le même thème

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans