Bien préparer son dossier de prêt immobilier au Crédit Agricole

Bien préparer son dossier de prêt immobilier au Crédit Agricole

La première impression du banquier par rapport à une demande de financement est liée à la qualité du dossier présenté par le client. L'ensemble des informations qu'il contient doit donc rendre compte de la situation exacte du projet et de l'état des finances du souscripteur. Le dossier de crédit immobilier est l'élément essentiel sur lequel repose la décision du banquier quant à la demande du client. En conséquence, BoursedesCrédits vous indique quelques règles de base pour mener à bien la constitution du dossier de demande de pret immobilier Crédit Agricole.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Comment souscrire un prêt immobilier du Crédit Agricole  ?

La première impression du banquier par rapport à une demande de financement est liée à la qualité du dossier présenté par le client. L'ensemble des informations qu'il contient doit donc rendre compte de la situation exacte du projet et de l'état des finances du souscripteur. Le dossier de crédit est l'élément essentiel sur lequel repose la décision du banquier quant à la demande du client. En conséquence, Bourse des crédits vous indique quelques règles de base pour mener à bien la constitution du dossier de demande de crédit.

Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

Pour le banquier, le dossier de crédit peut être considéré comme la prévision de ce qui va se passer tout au long du cycle de vie du crédit immobilier. En se basant sur les informations contenues dans le dossier, il peut décider d'octroyer la somme demandée ou de la revoir à la baisse voire même refuser de financer le projet du client. L'emprunteur devra ainsi veiller à fournir tous les renseignements nécessaires afin d'éviter de se déplacer plusieurs fois en agence pour apporter une nouvelle pièce dont le banquier a besoin. Un bon dossier favorise également la possibilité d'une négociation dont le bénéfice sera en faveur du client. En fonction de l'activité professionnelle et du statut du souscripteur, les documents à fournir pour l'étude de la demande peuvent varier. Bourse des crédits a élaboré un référentiel sur lequel le client peut se baser pour constituer son dossier de demande de crédit immobilier.

L'évaluation de la capacité d'emprunt et du taux d'endettement

La capacité d'emprunt se définit comme étant le montant auquel le client peut prétendre lors de la souscription à un crédit immobilier. Le demandeur doit donc prendre connaissance du mode de calcul de cet indicateur avant de faire une demande auprès d'un établissement de crédit. La capacité d'emprunt est calculée à partir du montant de l'échéance dont le client peut s'acquitter compte tenu du capital à restituer et des intérêts du prêt. Cette somme est mesurée en fonction du revenu mensuel perçu par le souscripteur. En sus, la capacité d'emprunt prend en compte l'apport personnel constitué par le client pour la concrétisation de son projet. Le risque encouru par la banque en satisfaisant la demande du client est fonction de la capacité d'emprunt.

Le banquier se base également sur le taux d'endettement pour prendre une décision vis-à-vis de la demande de financement. Cet indicateur est estimé sur la base de l'ensemble des engagements du client auprès de tous les établissements de crédit. La limite maximale acceptée par la banque Crédit Agricole quant au taux d'endettement est de 33 %. Avec un taux d'endettement supérieur à ce niveau, le banquier considère que le risque est trop élevé pour que la demande puisse être satisfaite. En se rendant libre de tout autre engagement de crédit, le souscripteur augmente la probabilité de voir sa demande acceptée.

Exceptionnellement, pour le client disposant d'un niveau de revenu très élevé, le banquier estime que le remboursement peut se faire comme convenu même en l'occurrence avec un taux d'endettement supérieur à 33 %. L'indicateur choisi pour l'étude dans ce cas est le reste à vivre qui se définit comme le différentiel entre le revenu perçu et le remboursement mensuel à effectuer. S'il permet de subvenir aux besoins quotidiens du client, le prêt peut être octroyé.

L'estimation du revenu

Avant de décider l'acceptation d'une demande de crédit, le banquier doit au préalable se prémunir contre le risque de non-remboursement. Pour ce faire, le paramètre qu'il prend en compte est la solvabilité qui est jugée à partir des revenus et des dépenses mensuels du ménage. Pouvoir juger de la solvabilité implique pour le banquier de déterminer la stabilité des revenus mensuels perçus par le ménage. D'où la nécessité de procéder à une analyse des recettes perçues par le client chaque mois. Le point de repère du banquier à ce niveau est le revenu fixe, comprenant par exemple, en plus d'un salaire, le loyer perçu mensuellement par le ménage dans le cas où il est un bailleur privé. En outre, le profit généré par une activité non salariée est classé parmi les revenus stables d'un souscripteur. Font également partie des recettes fixes les subventions octroyées au client dans le cas où elles peuvent être allouées au règlement des mensualités inhérentes au remboursement.

Dans le même esprit, le banquier prend en compte les dépenses stables pour réaliser son calcul. Elles concernent les remboursements d'un crédit octroyé au nom du client, les loyers à payer s'il est locataire d'un logement que ce soit à titre principal ou secondaire. En ce qui concerne les revenus variables, ils font l'objet d'un calcul à part du fait de la nécessité d'une analyse plus complexe. La capacité de remboursement d'un client se mesurera donc uniquement sur la base des recettes et des dépenses fixes.

Grâce aux calculettes accessibles via le site de la banque Crédit Agricole, vous aurez la possibilité de simuler tous les types de crédit. L'utilisation de ces calculettes peut se faire autant de fois que vous le désirez. Vous aurez ainsi une idée précise en ce qui concerne votre capacité d'emprunt.

Monter son dossier de prêt immobilier

Une fois tous ces éléments déterminés, il convient de monter le dossier de prêt avec l'aide d'un professionnel comme BoursedesCrédits.

Le dossier de crédit et le contrat de travail du client

Pour rappel, les banques préfèrent collaborer avec les clients qui jouissent d'une stabilité des revenus. Le Crédit Agricole ne fait pas exception, estimant que le client pourra rembourser le crédit octroyé sans faute. Le souscripteur qui travaille dans le cadre d'un contrat CDI dispose donc d'un avantage intéressant lors de la demande de crédit immobilier. Le salaire mensuel du client est une garantie du respect des termes convenus dans le contrat de crédit. Toutefois, avant de soumettre la demande de crédit au Crédit Agricole, il est primordial de connaître la capacité d'emprunt. Elle sera évaluée à partir des revenus et des charges du client. Le simulateur de crédit de la banque Crédit Agricole peut être utilisé dans ce but. Il est également possible de faire appel à l'expertise de Boursedescrédits en cas de besoin.

Cependant, le privilège accordé aux détenteurs d'un contrat CDI n'implique pas le refus du client qui exerce dans le cadre d'un contrat en CDD. L'étude de la demande du client est juste réalisée d'une autre manière par le banquier. La qualité du dossier fourni par le client peut jouer en sa faveur lors de la demande de crédit. Les renseignements contenus dans le dossier fourni doivent juste satisfaire les conditions requises par la banque Crédit Agricole. Sans cela, il est impossible que la demande de financement du projet immobilier soit acceptée.

Pour fournir au banquier l'assurance qu'il recherche par rapport au risque de non-remboursement, il existe un moyen infaillible pour que la demande de crédit soit accordée. Le client doit juste satisfaire les deux conditions exigées par toutes les banques dans le cadre d'un travail en CDD ou intérimaire. La première assurance réside dans la détention d'une assurance chômage. La prestation accordée au client à la fin du contrat peut effectivement contribuer au versement des mensualités pendant la durée du chômage. La deuxième garantie est le fait de pouvoir justifier de la facilité à retrouver du travail dès que le contrat en cours arrive à terme. Cette adaptabilité au marché du travail permet au banquier de s'assurer que le client pourra honorer le remboursement tout au long du cycle de crédit.

Le dossier de crédit immobilier pour les employés des forces armées, de la police nationale et les fonctionnaires
Plus le niveau de stabilité de l'emploi est élevé, plus la probabilité d'acceptation d'une demande de crédit augmente. Un client exerçant une profession de la fonction publique se trouve donc en général privilégié lors de la demande de crédit. Ce corps de métier assure en effet la sécurité de l'emploi et négocier un crédit immobilier devient plus facile. Par ailleurs, la caution mutuelle réservée à la fonction publique donne droit à l'exonération des frais hypothécaires.

En faisant partie de la police nationale ou des forces armées, le client jouit également de certains privilèges intéressants pour la banque en matière de crédit immobilier. Pour ces corps de métiers, les tarifications en matière de garanties sont revues à la baisse avec les mutuelles propres à chaque corps de métier. En conséquence, le coût total du crédit se trouve amoindri.

La question du PTZ entre également parmi les sujets brûlants en matière de crédit immobilier, surtout pour les membres d'un corps de métier qui bénéficient d'un logement de fonction. Dans cette situation, le client pourrait faire face à des difficultés dues à la condition de devoir être un primo accédant occupant le logement objet de l'achat en tant que résidence principale. En ce qui concerne le Crédit Agricole, le logement de fonction n'est pas considéré comme étant une résidence principale. Les gendarmes, militaires et policiers ont donc accès à cette offre pour le financement de leurs projets immobiliers même en détenant un contrat avec clause de mobilité.

Toutefois, il faut obtenir l'attestation d'occupant qui justifie de cette situation. La marche à suivre diffère en fonction du corps auquel le client appartient. Le service compétent pour la gendarmerie est le service chargé des affaires sociales. Les militaires devront s'adresser à leurs supérieurs hiérarchiques qui disposent des informations nécessaires à ce sujet.

Le dossier de crédit immobilier pour le Freelance et l'autoentrepreneur

Rentabilité et Stabilité sont les maîtres mots pour le banquier lors de la réalisation de l'étude d'un dossier de demande de crédit. Le traitement de la demande de crédit d'un autoentrepreneur ou d'un travailleur indépendant se passe alors différemment par rapport à une demande adressée à la banque par un salarié. Le jugement du banquier par rapport à la stabilité et à la rentabilité de l'activité du client est basé sur la durée écoulée depuis la première période d'exercice de l'activité du client. Les banques estiment que ces critères ne peuvent être évalués qu'au-delà de 2 ans d'activité. Si le client exerce depuis moins de 24 mois, il fera face à une probabilité de refus plus élevée. Il faut donc attendre ce laps de temps pour pouvoir souscrire à un crédit immobilier auprès du Crédit Agricole.

Au moment où toutes les conditions sont réunies, le client peut passer au montage du dossier de demande de prêt immobilier. Le travailleur indépendant doit ajouter aux dossiers à fournir par tout client des pièces relatives à l'activité qu'il exerce. Les données contenues dans ces documents concernent en général les revenus générés par son travail. En outre, les pièces à fournir sont :

  • le formulaire 2035 qui concerne la déclaration de revenus
  • une copie des engagements signés ainsi que des commandes
  • un arrêté comptable de la période d'exercice en cours
  • un compte de résultat indiquant le chiffre d'affaires de la période en cours pour tout statut

Les documents à intégrer dans le dossier de demande de crédit

Le dossier de crédit contient des documents permettant au banquier de réaliser une analyse de la demande de financement exprimée par le client. Le détail des pièces à intégrer dans le dossier est exposé par Bourse des crédits pour permettre au client de les préparer avant de soumettre sa demande au banquier. En cas d'emprunt à deux, l'intégralité des renseignements est à fournir par chaque co-emprunteur.

Tout contrat nécessite la présence des informations détaillées sur l'identité de l'emprunteur. La souscription à un crédit immobilier au sein de la banque Crédit Agricole n'en est pas exclue. Le client devra donc joindre à son dossier de crédit une copie recto verso d'une pièce d'identité valide et un justificatif de domicile.

Pour que le banquier puisse juger de la capacité d'emprunt et du taux d'endettement de son client, le revenu des activités exercées par ce dernier doit être connu. Ainsi, il faut apporter dans le dossier les documents qui permettent de réaliser l'analyse. Le dossier doit contenir les trois plus récents bulletins de salaire. En principe, le client doit disposer d'un revenu mensuel supérieur à 1300 euros pour que le prêt soit accordé. Les deux derniers avis d'imposition sont également exigés par la banque par souci de prévention contre le blanchiment d'argent. Pour pouvoir juger de la façon dont le client gère son budget, le banquier a besoin des trois derniers relevés de compte mensuel.

Le dernier volet concerne le projet immobilier que le client souhaite voir financer. La banque doit en prendre connaissance pour pouvoir effectuer son analyse. Le seul document à joindre est le compromis de vente ou la promesse de vente. C'est un pré-contrat établi entre le vendeur et le client présentant les modalités de l'achat.

Si besoin, le client peut constituer plusieurs dossiers et les soumettre auprès de plusieurs établissements de crédit pour s'assurer qu'une offre sera acceptée par l'une des banques. En plus, cela permet de prendre connaissance de toutes les informations sur chaque offre proposée sur le marché. Le client dispose ainsi d'une marge de manoeuvre pour négocier auprès du banquier en exposant les tarifs pratiqués ailleurs.

Le crédit immobilier sans apport est-ce possible auprès de la banque Crédit Agricole ?

Généralement, la concrétisation d'un projet immobilier nécessite la constitution d'un apport personnel pour que la banque accepte d'agréer à la demande de financement de l'acquisition. Toutefois, le client peut bénéficier d'un prêt immobilier sans apport en choisissant de souscrire au Crédit Agricole si les conditions nécessaires sont remplies.

La première chose à faire est de se focaliser sur la constitution du dossier. Il doit contenir les informations exigées par le banquier. Lors de l'entretien avec ce dernier, la concision et la clarté ainsi que la sincérité doivent être de mise.

Le client doit s'assurer que sa situation bancaire permet de prétendre à un crédit immobilier. Dans le cas d'un incident de paiement récent apparaissant sur les relevés de compte, il faut attendre. Les trois derniers mois de relevés de compte doivent être impeccables pour éviter que le banquier juge qu'il existe un risque de non-remboursement élevé.

Au préalable, le client doit réaliser le calcul de sa capacité d'emprunt et de son taux d'endettement. Pour rappel, le seuil maximum est de 33 %. Il faut donc repousser la réalisation de certains travaux prévus pour faire baisser le taux d'endettement.

Un des meilleurs moyens d'apporter un complément de financement pour la concrétisation du projet immobilier est la recherche de prêts locaux et d'aides disponibles. Ainsi, il faut se renseigner sur les PTZ et les aides locales proposées.

Le client doit également limiter au maximum les risques liés au financement de son projet. Les projets nécessitant un montant trop élevé sont donc à écarter. Il faut attendre de pouvoir constituer un apport personnel.

Enfin, le recours à l'aide d'experts pour l'étude de son dossier est à prévoir. Cela permet de présenter un dossier bien préparé.

Liste des pièces et informations à préciser BoursedesCrédits

Un dossier de demande de financement immobilier doit comporter un bon nombre de pièces justificatives. Elles sont classées généralement en pièces relatives à la situation personnelle du demandeur de prêt, de ses justificatifs de revenus, de ressources et des charges, mais aussi de pièces retraçant le projet entrepris.

** Les pièces retraçant la situation personnelle du candidat à l'emprunt :

  • pièce d'identité de l' emprunteur ( ou des emprunteurs en cas de co-emprunt)
  • livret de famille pour un couple ( ou attestation sur l'honneur pour les concubins)
  • justificatif de domicile
  • bail de location avec quittances de loyer, très utile pour faire avancer la qualité de primo-accédant et donc de bénéficier d'un prêt aidé comme le prêt à taux zéro.

** Les pièces relatant les ressources et les charges :

  • les 2 derniers avis d'imposition
  • les 3 derniers bulletins de salaire
  • le bulletin de salaire du mois de décembre de l'année précédente. Cela équivaut au  dernier bilan et compte de résultat pour ceux des  professions libérales, les  commerçants, les  artisans et les agriculteurs.
  • relevés de compte des 3 derniers mois,
  • justificatifs des crédits en cours (  crédits personnels ou immobiliers)
  • justificatifs de l'apport personnel
  • documents justifiant le montant d'une pension alimentaire reçue ou versée
  • un  relevé d'épargne logement est également indispensable pour une demande de PEL ou prêt épargne logement

** Les pièces relatives au projet immobilier :

  • une promesse ou un compromis de vente du logement ou du terrain en cas de projet d'acquisition de terrain ou
  • un contrat de réservation, si le projet porte sur un achat en VEFA ou vente en état futur d'achèvement ou
  • un contrat de construction ( pour maison individuelle à construire) équivalent à un permis de construire et un devis de travaux.
  • Il ne faut pas oublier d'écrire sa lettre de demande de prêt.

Une fois ces documents complets, il est possible de déposer le dossier

Prêt immobilier au Crédit Agricole : et à propos des délais ?

Les délais de déblocage d'un crédit immobilier sont actuellement soumis à la législation en vigueur. La proposition envoyée par courrier au client par le Crédit Agricole est valable pendant 1 mois sans possibilité de modification des dispositions qui y sont inscrites. La loi fixe un délai de réflexion à l'emprunteur et la réponse du client ne peut être envoyée à la banque qu'après ce délai de dix jours.

Prêt immobilier Crédit Agricole : et à propos de la caution ?

Le choix du cautionnement doit se faire en tenant compte des conseils apportés par le banquier. Si l'option choisie est le cautionnement mutuel, le client peut choisir entre : le crédit logement, l'établissement exclusif du Crédit Agricole ou un autre organisme collaborateur de la banque. L'organisme choisi se réserve le droit d'accepter ou de refuser la demande. Les critères de décision sont : le délai de remboursement, le taux d'endettement et l'apport personnel. En cas de refus, le client peut opter pour l'hypothèque.

Crédit immobilier du Crédit Agricole : les alternatives en cas de refus

Le refus d'une demande de financement est en principe déterminé par le risque lié au projet. Le seul recours est donc la modification du dossier de demande de crédit.

Le client devra alors restreindre les charges qui alourdissent le taux d'endettement. Pour ce faire, le prix d'achat de l'immeuble à acquérir peut être revu avec le vendeur. Les travaux liés à l'acquisition peuvent être repoussés pour diminuer le taux d'endettement. Enfin, le recours aux aides locales ou les PTZ ainsi que la constitution d'un apport personnel sont à envisager.

Crédit immobilier du Crédit Agricole : et à propos de l'assurance de prêt ?

La législation actuelle prévoit la possibilité pour le client de choisir le contrat groupe proposé par le prêteur ou la souscription à une assurance externe. Le souscripteur peut donc chercher l'offre la plus adaptée à son profil parmi les offres présentes sur le marché.

En effet , grâce aux dispositions des lois Lagarde et Hamon, vous êtres libres de choisir un contrat d'assurance émanant d'un établissement différent de celui qui vous a accordé le crédit immobilier. Cette alternative vous offre donc l'opportunité de choisir un contrat proposant les mêmes garanties avec une tarification moins onéreuse. Cela s'appelle la délégation d'assurance.

Certes, vu le nombre d'offres en matière d'assurance de crédit, faire votre choix ne sera pas chose facile. C'est pourquoi grâce au comparateur et au simulateur proposés par Bourse des Crédits, vous avez la possibilité de choisir plus rapidement et plus facilement une assurance de crédit en vous basant sur les critères essentiels proposés par le Crédit Agricole.

Quand vous choisissez une assurance, vous devez baser votre choix essentiellement sur 3 principaux critères, à savoir, le tarif, les indemnisations et les garanties.

Crédit Agricole

TARIFS et INDEMNISATION

Remboursement de la mensualité assurée sans condition de perte de revenus

Tarifs garantis si changement d'habitudes de vie de l'assuré

Calcul des cotisations sur la base du capital initial

GARANTIES : Décès PTIA et une garantie ITT et IPT Prestation forfaitaire, impossibilité d'exercer une quelconque activité professionnelle, versement de la prestation ITT pendant toute la période de l'ITT, franchise de 90 jours.

 

Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X