Assurance de prêt immobilier et dépression

Assurance de prêt immobilier et dépression

La dépression fait partie des maladies non objectivables, c'est-à-dire une maladie qui est déterminée par le médecin, mais dont l'origine est incertaine et les manifestations physiques non évidentes. Pour la souscription à une assurance, la plupart des assureurs ne couvrent pas les maladies non objectivables, ou y appliquent certaines majorations comme la surprime assurance prêt immobilier dépression. Des solutions moins onéreuses peuvent exister, sans "ruiner" l'assuré.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Que sont les maladies non objectivables ?

Les établissements d'assurance fondent leur argumentation sur les raisons de non-couverture de certaines maladies par le niveau de risque que celles-ci représentent. En effet, une assurance se base sur la probabilité des événements. Ce qui veut dire que plus la probabilité de survenue d'un événement augmente, plus le risque augmente en parallèle. Si un assuré présente plus de probabilité de courir un risque potentiel, par rapport à la moyenne, sa couverture en assurance sera fortement mise en cause. Les maladies non objectivables rentrent dans cette définition de niveau de risque. Une maladie objectivable est un mal constaté, mais dont l'origine n'est pas certainement certifiée par le médecin.

Il peut s'agir entre autres de l'épuisement professionnel, de la fatigue chronique, certaines maladies d'ordre viscérales comme la lombalgie, la hernie discale, la sciatique. Les maladies de nature psychologique et psychiatrique sont les plus considérées par les assureurs comme très difficiles à assurer et font, dans la plupart des cas, l'objet d'exclusions de garantie. Parmi celles-ci figure la dépression. Selon le diagnostic du médecin, la dépression peut être nerveuse ou bipolaire. Le suicide est le principal risque que représente la dépression, ce qui en fait l'une des principales raisons de l'exclusion de garantie. Dans le meilleur des cas, l'assureur sera amené à demander une surprime assurance prêt immobilier dépression.

Quelles sont les conséquences des maladies non objectivables sur une demande d'assurance ?

La première conséquence concerne l'exclusion de garantie. Celle-ci est pratiquée par la plupart des compagnies d'assurance. Dans ce cas, l'assureur adresse un refus de garantie sur la maladie. Par ailleurs, certains établissements d'assurance appliquent un taux majoré. Pour une personne souffrant de la dépression, il s'agit de la surprime assurance prêt immobilier dépression. Le taux appliqué pour cette surprime dépend entièrement de chaque société, mais en général, le taux majoré varie entre 25 et 300 %. Par ailleurs, la surprime peut ne pas concerner que la maladie non objectivable, mais peut se répercuter sur l'ensemble des garanties. La détermination du taux dépend également du nombre d'hospitalisations que le souscripteur a connu. Toutefois, le risque d'exclusion de garantie peut concerner davantage les personnes atteintes de dépressions nerveuses que celles qui ont un trouble bipolaire.

Des solutions pour assurer son prêt immobilier

L'assurance emprunteur n'est pas obligatoire selon la loi. Toutefois, il s'agit d'une conditionnalité que les banques appliquent dans le cadre d'un prêt immobilier. Le conseil le plus important serait celui de répondre au questionnaire santé d'une façon claire et sincère.

En effet, à défaut, l'assureur se dégage de toute responsabilité si par exemple l'assuré n'a pas mentionné le traitement d'une maladie et que suite au décès de ce dernier, il se défend de tout remboursement pour la seule raison que l'assuré n'a pas mentionné le traitement dans le dossier médical. Un détail qui aurait pourtant pu influer sur la détermination du taux de garantie. Par ailleurs, l'assuré peut procéder au rachat des exclusions de garantie sur la maladie non objectivable. Il s'agit de verser une surprime assurance prêt immobilier dépression, c'est-à-dire faire en sorte que la maladie puisse être prise en compte dans la police d'assurance.

Toutefois, le rachat d'exclusion ne peut se faire si la maladie est déjà présente et se déclare. Le dispositif AERAS est également une solution pour garantir l'assurance du prêt immobilier. Il s'agit d'un dispositif spécialement mis en place pour l'assurance de prêt immobilier pour les personnes présentant des risques aggravés de santé. Les garanties AERAS couvrent les risques décès et invalidité. La société de courtage boursedescredits.com propose une liste d'établissements d'assurance qui garantissent des risques de prêt immobilier en ayant passé des accords dans le cadre du dispositif AERAS.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans