Assurance de prêt immobilier et affection neuropsychique

Assurance de prêt immobilier et affection neuropsychique

Les assurances de prêt ne peuvent pas couvrir tous les risques aggravés de santé encourus par l'emprunteur pendant la durée du crédit. C'est le principe d'exclusion de garantie. En effet, tous les contrats proposés par les compagnies d'assurance ne sont pas forcément similaires.

Si certains établissements d'assurance refusent de couvrir une situation jugée trop risquée, d'autres les intègrent dans leurs offres, mais avec des conditions particulières. En général, les affections neuropsychiques et disco-vertébrales figurent parmi la liste des risques exclus. Dans ces cas, que faire?

 
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Le concept d'une exclusion de garantie

En tant qu'établissement financier, une compagnie d'assurance calcule son gain par rapport au niveau de risque de son futur adhérent. C'est pourquoi les garanties qu'elle propose ne sont jamais complètes. Il y a toujours des risques qui ne peuvent pas être couverts ou « exclus » du contrat en raison de leur gravité. En effet, il y a des risques que les compagnies refusent de couvrir quel qu'en soit les conditions. C'est ce que l'on appelle par les exclusions de garanties « générales ». Parmi les plus courantes, il y a les dommages causés par la guerre, l'explosion nucléaire, le suicide, les problèmes de santés liés à la consommation de stupéfiant, etc.

En revanche, il existe quelques risques que certaines compagnies d'assurance sont prêtes à assurer. Là, il s'agit des exclusions de garanties « particulières ». C'est souvent le cas des affections neuropsychiques, les maladies para-vétébrales, les activités professionnelles dangereuses, l'état dépressif, etc. Dans ce contexte, l'assureur impose des critères stricts et peut demander d'effectuer des examens approfondis de l'état de santé du demandeur d'assurance.

L'intérêt d'une délégation d'assurance de prêt

Dans une assurance de groupe, les risques sont répartis entre les adhérents. Un emprunteur qui présente un niveau de risque important est considéré comme un handicap pour le groupe. C'est pourquoi les banques prêteuses incluent rarement les garanties extrêmement risquées comme les affections neuropsychiques et disco-vertébrales dans leurs formules d'assurance. Dans ce cas, le recours à l'assurance individuelle s'avère être une alternative idéale pour trouver une couverture adéquate.

En pratique, les sociétés d'assurance qui acceptent l'assurance d'un risque aggravé de santé demandent en contrepartie le versement d'une surprime. Le montant de celle-ci peut varier d'une compagnie à une autre. Mais surtout, il faut tenir compte des conditions imposées. Le plus souvent, les assureurs n'acceptent de prendre en charge ces risques qu'après une hospitalisation de longue durée (plus de 10 jours) ou dans le cas d'une intervention chirurgicale.

Pour avoir le contrat le moins couteux, il est recommandé de comparer les tarifs appliqués par plusieurs agences. En effet, selon la loi Lagarde 2010, les emprunteurs ont le droit de choisir leur propre assureur dès que le niveau de garantie proposé par celui-ci est au moins équivalent à celui de l'établissement créancier.

Ainsi, vous êtes libre de contracter une assurance auprès de la compagnie de votre choix. Dans cette démarche, le conseil d'un expert comme boursedescredits vous sera d'une grande utilité. Non seulement un courtier peut vous aider à trouver un contrat adapté à votre profil et à votre situation financière, mais il peut aussi négocier le taux de votre surprime.

Rachat d'exclusion de garantie

Lorsque les risques importants comme l'affection neuropsychique ou la maladie dorsale sont initialement exclus du contrat d'assurance, l'emprunteur a toujours la possibilité de négocier avec son assureur. Dans cette procédure, la compagnie examine ses dossiers. À l'exception d'un refus, cette opération aboutit toujours à l'imposition d'une prime supplémentaire. C'est le principe de rachat d'exclusion de garantie. Grâce à cela, l'assuré peut bénéficier d'une couverture complémentaire. Mais attention, toute exclusion ne peut pas être rachetée.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans