Assurance de prêt immobilier et maladies cardiaques

Assurance de prêt immobilier et maladies cardiaques

Avoir une cardiopathie au moment de souscrire un prêt immobilier n'est pas idéal pour convaincre une banque ou un assureur de votre solvabilité. Une telle situation est néanmoins loin d'être insurmontable.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Pathologies cardiaques, un risque aggravé de santé craint des assureurs

Dans le cadre d'un emprunt immobilier, les banques et les compagnies d'assurance ont toujours pour priorité de couvrir au mieux leur investissement en traitant de préférence avec un emprunteur solvable et ne présentant aucun risque majeur de santé. La logique veut alors que ces établissements abhorrent en particulier les emprunteurs sujets dans le présent ou dans un passé récent à des problèmes de santé susceptibles de réapparaître et de nuire à leur capacité de remboursement. De nombreuses pathologies entrent dans la ligne de mire des assureurs. Les maladies cardiaques constituent toutefois de véritables freins à l'octroi d'un emprunt et d'une assurance emprunteur de qualité, aux yeux de ces établissements.


Les personnes atteintes d'une pathologie cardiaque sont en effet jugées plus exposées selon les critères de santé de l'assurance-groupe d'une banque. Les garanties de l'assurance-groupe s'avèrent dès lors insuffisantes pour couvrir leur emprunt immobilier en cas de décès, d'incapacité de travail ou d'invalidité. Ces cas font ainsi l'objet d'étude et de proposition d'assurance sur mesure par les banques. Leur questionnaire de santé n'a rien de l'habituel formulaire de quelques lignes proposé à un emprunteur en bonne santé. Des examens complémentaires peuvent être exigés par le médecin-conseil de la banque.


Maladie cardiaque, un frein à la solvabilité des emprunteurs

L'insistance des banques et des assureurs sur ces cas particuliers paraît de prime abord surfaite, eu égard au progrès de la médecine dans le traitement des pathologies cardiovasculaires. La mortalité cardiovasculaire a en effet baissé de 60 % durant les trois dernières décennies. Cette exigence est pourtant compréhensible à bien des égards. Fournir une assurance prêt immobilier avec une garantie maladie cardiaque représente en effet une opération à risque pour l'assureur et la banque, surtout vu la longue liste de maladies des vaisseaux et du coeur auxquels les emprunteurs sont exposés.

L'assurance considère comme risque aggravé de santé l'ensemble des pathologies affectant le coeur, dont la cardiopathie ischémique, la cardiomyopathie, la cardiopathie valvulaire, la péricardite et les troubles du rythme cardiaque. Les personnes atteintes de phlébite, d'artérite ou ayant fait l'objet d'un pontage coronarien ou de l'installation d'un pacemaker entrent toutes dans la catégorie des emprunteurs à risque selon la grille d'évaluation des assureurs.


Assurer un prêt malgré un risque de maladie cardiaque

Les emprunteurs présentant un de ces risques de maladie cardiovasculaire se voient proposer deux types de contrats, selon leur situation. Si le risque est considéré comme faible ou moyen par l'assureur, l'assurance du crédit est acceptée, mais assortie d'une surprime sur le tarif normal.

Par contre, si le risque est jugé trop important, l'assureur ou la banque peut accepter d'assurer l'emprunteur, mais inclure des clauses d'exclusions de garantie. Ce second scénario est le plus fréquent actuellement. Il se peut également que l'assureur ajourne sa décision, en attendant une amélioration de l'état de santé de l'emprunteur. Un refus d'assurance crédit immobilier maladie cardiaque est tout aussi possible. Si refus il y a, l'assureur a l'obligation de fournir une justification par écrit.

Dans tous les cas de figure, les emprunteurs exposés à un risque plus ou moins élevé de maladie cardiaque peuvent invoquer la convention AERAS pour bénéficier d'offres d'assurance emprunteur correspondant à leur situation. Cet accord permet à tous les assurés présentant un risque aggravé de santé d'être considérés comme solvables malgré leur état de santé. Ils bénéficient dès lors de conditions d'assurance sur mesure fixées par des assureurs ou des mutuelles spécialisés dans la couverture du risque aggravé de santé. Le recours à la convention AERAS doit être fait selon des procédures très encadrées, que seul un courtier expérimenté comme Boursedescredits maîtrise à la perfection.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans